Avec des introductions de Ludivine Bantigny, Stathis Kouvélakis, Patrick Le Moal

La Commune n’est pas morte…mais elle ne nous lègue aucune formule politique toute faite, plutôt des questions ouvertes pour l’action aujourd’hui, dans la perspective d’une transformation révolutionnaire de la société. A l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris, cette formation propose de centrer la réflexion collective sur une question : que nous apprend cette révolution de ce que peut être un pouvoir populaire ?
Il sera donc question du passage d’une « stratégie-barricade » à la question du pouvoir politique, de la récupération des moyens de production quand ils sont délaissés par les bourgeois, de l’autodéfense, de la fraternisation et de la stratégie militaire, des articulations possibles entre démocratie sociale, économique et politique, des leçons de la défaite de la Commune, et aussi des multiples héritages de cet événement révolutionnaire, au sein du marxisme bien sûr mais aussi par exemple pour le communalisme.
Au final, il s’agit donc de discuter de la nature et de la pratique du pouvoir politique, des enjeux politiques posés par l’auto-organisation et l’auto-gouvernement populaires pour les communard.e.s de 1871 et pour nous en 2021.

 

La formation commencera par trois introductions (45mn), de Ludivine Bantigny, Stathis Kouvélakis, Patrick Le Moal, suivie d’une discussion (1h15) avec tou.te.s les participant.e.s.