Mardi 14 mai – 18h30
Soirée anti-impérialiste
Prises de parole, débats, musique…

AERI – 57 Rue Etienne Marcel – Montreuil

 

 

Soutien aux résistances populaires

En Palestine, la guerre génocidaire menée par l’État d’Israël massacre la population afin de poursuivre la colonisation, l’occupation et l’apartheid, avec la complicité notamment des gouvernements états-uniens et français.

En Ukraine, l’état russe mène une guerre colonialiste et impérialiste pour défendre les intérêts de l’oligarchie, au nom d’une idéologie raciste et expansionniste qui refuse le droit à l’existence du peuple ukrainien et menace également d’autres peuples de la région.

Dans les pays du Sahel, et notamment au Mali, Burkina Faso, Niger, mais aussi au Tchad, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Sénégal, à Djibouti, les peuples dénoncent la présence militaire, l’ingérence et la politique néocolonialiste de la France.

Ces luttes, comme celles des mahorais et des kanaks, des ouighours et des kurdes, par exemple, n’ont pas toutes les mêmes ennemis, mais se défendent légitimement contre l’oppression d’États historiquement impérialistes et colonialistes (notamment les États-Unis, la Russie, Israël, la France), de puissances visant à le devenir au niveau mondial (par exemple la Chine) ou régional (par exemple l’Arabie Saoudite ou la Turquie) ou d’États qui oppriment les minorités nationales. La politique menée par les puissances impériales engendre des conflits, des guerres ou occupations des territoires, s’appuie sur des idéologies fascistes, racistes, patriarcales. Les conséquences sont l’aggravation des inégalités, de la concurrence entre les peuples, la misère. Les millions de migrant·es à la recherche d’une société capable de respecter leur vie et leur dignité expriment des aspirations légitimes et universelles des êtres humains.

Nous soutenons les résistances populaires, armées ou non armées, à tous ces impérialismes et colonialismes, et défendons un projet politique internationaliste : le droit à la démocratie et à l’autodétermination des peuples !

Pour l’autodétermination des peuples

L’autodétermination des peuples, qui renvoie au « principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes » de la Charte des Nations Unies, signifie que celles et ceux qui se considèrent comme un peuple ont le droit de se gouverner elles et eux-mêmes et de choisir librement leur état et/ou leurs institutions politiques, indépendamment de toute influence étrangère. Les civils doivent être dans tous les cas protégés et les référendums d’autodétermination doivent pouvoir se tenir dans des conditions démocratiques, libres et en sécurité, sous le contrôle de l’ONU.

Les responsabilités de la France

L’état français soutient politiquement et par la vente d’armes et de technologies à vocation militaire la guerre génocidaire d’Israël. Il est le troisième plus grand exportateur d’armes au monde, notamment à l’Arabie Saoudie qu’il soutient aussi militairement dans sa guerre contre le Yémen. Il réprime la solidarité avec le peuple palestinien, les migrant·es issu·es de peuples anciennement colonisé·es, les populations racisées dans les quartiers populaires. Il n’a toujours pas signé la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail relative aux peuples indigènes et tribaux qui reconnaît leurs droits collectifs à la terre et leur droit à l’autodétermination.

La France est une puissance historiquement impérialiste et colonialiste, qui maintient toujours sa domination coloniale dans les « territoires d’outre-mer ». Nous soutenons les peuples de ces territoires dans leur mobilisation pour l’auto-détermination, particulièrement en Polynésie et en Corse où les populations ont donné une majorité électorale incontestable aux forces indépendantistes, et en Kanaky où les manœuvres de l’état français visent à recoloniser le territoire.

Qu’est-ce qu’on peut faire ?

Soutenir le peuple palestinien

Nous appelons à participer à toutes les manifestations et évènements militants en soutien à la résistance du peuple palestinien, à participer aux collectifs locaux Urgence Palestine et BDS, à la campagne Stop Arming Israël France et à soutenir activement les collectifs nationaux Collectif National Pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israëliens, Urgence Palestine et BDS (Boycott Désinvestissement Sanction).
urgence-palestine.com
cnpjdpi.org
bdsfrance.org

Soutenir le peuple ukrainien

Nous appelons à participer à toutes les manifestations et évènements militants en soutien à la résistance du peuple ukrainien, à participer au Réseau de Solidarité avec l’Ukraine (RESU France) et aux convois et initiatives syndicales, féministes, associatives, de solidarité avec l’Ukraine, à soutenir les initiatives des associations ukrainiennes en France, à soutenir les opposant·es anti-guerre russes et biélorusses.
ukraine-solidarity.eu
france-ukraine.com
Page facebook « Comité français du réseau européen de solidarité avec l’Ukraine »

En finir avec la françafrique et le colonialisme français

Nous appelons à participer à toutes les manifestations et évènements militants pour dénoncer la Françafrique et soutenir les forces progressistes et démocratiques qui luttent dans les pays du Sahel contre l’ingérence française, à participer activement à la campagne unitaire initiée par Survie « Pour un retrait rapide d’Afrique des troupes françaises », à soutenir les populations directement confrontées au colonialisme français, comme les indépendantistes kanaks qui doivent sans cesse faire face aux manœuvres de l’Etat français.
survie.org
solidaritekanaky.fr
afriquesenlutte.org
cadtm.org/CADTM-Afrique

Participer aux mouvements sociaux altermondialistes

Il est essentiel de construire des liens, coopérations et solidarités concrètes entre toutes les luttes contre l’impérialisme et le colonialisme, pour l’autodétermination des peuples, et de promouvoir un internationalisme concret et un altermondialisme redonnant un second souffle à la dynamique des forums sociaux. En plus des collectifs et associations ci-dessus, nous appelons à participer activement aux associations altermondialistes telles que Attac, CADTM, Cedetim…

Construire un nouveau projet politique internationaliste et altermondialiste

Nous pensons qu’un nouveau projet politique à la hauteur des défis du présent (catastrophes écologiques, nouvelles guerres et formes d’impérialisme, montée de l’extrême-droite) doit être résolument et concrètement internationaliste – c’est-à-dire aussi anticapitaliste, antiraciste, féministe, écologiste, démocratique et populaire. Il doit aussi se réclamer de l’altermondialisme, dont nous sommes partie prenante – c’est-à-dire porteur d’une logique alternative globale, à l’échelle du monde, construite par l’alliance de tous les mouvements d’émancipation, au Nord comme au Sud. Nous appelons à promouvoir cette perspective, ces résistances et l’autodétermination des peuples dans toutes les luttes sociales et toutes les élections, pour construire une véritable alternative politique.

Share This